Menu icone-menu-close
bg-btn-rendezvous
Prise de
rendez-vous
ico-rendez-vous
Partage
Christine Noël, ergothérapeute 24 septembre 2017

Comment l’ergothérapie peut-elle m’aider à retourner au travail ?

Vous avez reçu une prescription pour de l’ergothérapie, mais ne savez pas qu’est-ce que c’est ? Voilà une brève description pour savoir à quoi vous attendre.

 

L’ergothérapie, de l’anglais Occupational Therapy, est une profession axée sur l’occupation.  Ainsi, si vous avez subi une blessure au travail, sur la route et dans votre quotidien, l’ergothérapeute interviendra pour que vous puissiez refaire vos tâches à domicile et au travail afin d’augmenter votre participation quotidienne.

Durant la première rencontre, l’ergothérapeute cernera avec vous vos besoins en cherchant à comprendre vos tâches de travail, le contexte où vous oeuvrez, l’impact de leur blessure sur votre quotidien ainsi que l’ensemble des facilitateurs et obstacles à un retour au travail.  Il sera question de bien comprendre la réalité propre à chacun et d’en comprendre comment votre fonctionnement est altéré par cette blessure.  Pendant cette discussion, l’ergothérapeute sortira les éléments clés permettant de vous évaluer physiquement durant la rencontre suivante afin de statuer de vos capacités fonctionnelles actuelles et ainsi voir ce qui est à travailler en priorité.

 

S’en suivra un programme d’intervention avec des tâches fonctionnelles ciblées selon votre profil afin de se coller à votre réalité et voir comment votre corps réagit dans la reprise de mouvements exécutés au travail ou à domicile.  Ce contexte sécuritaire est favorable pour refaire progressivement des mouvements dont vous pouvez craindre de refaire.  Ces tâches seront adaptées selon les résultats de l’évaluation initiale afin de vous permettre de reprendre confiance en vos capacités.  L’ergothérapeute vous enseignera également les bonnes postures de travail à adopter pour minimiser les risques de nouvelles blessures, vous expliquera l’évolution de vos capacités et sera présent pour vous aider à cheminer.

  • Prenons les exemples fictifs de monsieur X, 35 ans, travailleur de la construction, blessé au dos lors d’un accident de travail, et de madame Y, 45 ans, préposée aux bénéficiaires, blessée au cou lors d’un accident de la route.  Tous deux ont étés référés en ergothérapie par leur médecin.
  • Suite à l’évaluation, monsieur X montre une diminution de force physique nécessaire à son retour en emploi.  Il rapporte aussi des douleurs stables le limitant à répondre aux exigences de l’emploi.  Pour l’intervention, il peut être question de reprendre progressivement des tâches de manutention de charges (ex: Caisses d’outils, panneaux de bois ect.) ainsi de reprises de postures dynamiques (ex: Polissage de béton au sol, visser au mur ect.).  L’augmentation des charges sera faite selon l’amélioration de monsieur et dans le respect de ses douleurs.
  • Pour madame Y, l’évaluation montre une crainte importante de madame de se blesser à nouveau et des postures de travail compromettant sa sécurité, mais de bonnes capacités physiques générales.  À l’intervention, il peut être question de pratiquer les Principes pour le déplacement sécuritaire des bénéficiaires (PDSB) par des manipulations de clients au lit ou de tâches connexes (ex: nourrir le patient au fauteuil, laver le patient à la douche) en commençant par de faibles charges et de courts temps d’exécution pour qu’elle puisse reprendre confiance en ses capacités

Tout au long du processus, l’ergothérapeute fera un suivi de votre évolution afin de planifier adéquatement le moment de votre retour au travail ou intervenir dans celui déjà en cours.  Cette planification sera faite en collaboration avec vous et votre médecin afin qu’il se fasse dans le respect de vos capacités.

En somme, vous êtes l’acteur premier de votre retour en emploi, mais l’ergothérapeute veillera à ce que ce dernier se fasse au bon moment en suivant votre progression afin que vous puissiez répondre aux exigences de votre métier.

 

Retour aux articles